Les Royaumes du Nord de Philip Pullman – Mon avis !

Hey !

Je vous retrouve en ce vendredi pour finir la semaine enfin pas pour moi, j’ai examen demain après-midi, franchement est-ce que c’est une vie d’avoir examen un samedi après-midi ? avec une chronique ! Comme vous l’avez vu dans mon article de lundi, cette semaine ce sont Les Royaumes du Nord, premier tome de la saga A la Croisée des Mondes de Philip Pullman qui sont à l’honneur ! Alors voyons ensemble.

product_9782070614554_244x0

Auteur : Philip Pullman
 Edition : Gallimard (pour l'intégral ici présente)
 Année de parution : 1995 au Royaume-Uni et 1998 en France
Nombre de pages : 331
Public : Jeunesse

Résumé :

« Ce n’était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans: Lyra vivait, en compagnie de son dæmon Pantalaimon, parmi les Érudits du Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures. Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d’une extraordinaire particule. D’une taille microscopique, la Poussière – que l’on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord – est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises… Jetée au cœur d’un terrible conflit, Lyra sera forcée d’accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s’opposent des forces que nul ne l’avait préparée à affronter. »

Articles A la Croisée des Mondes 1jpg

Qu’en ai-je pensé ?

Cette histoire m’attirait depuis un petit moment puisque, dans mon enfance ratée niveau lecture, je ne m’y étais jamais attaquée et j’avais alors l’impression d’être passée à côté d’un classique de la jeunesse mais comme on dit il n’est jamais trop tard pour rattraper le temps perdu ! De plus, une histoire fantastique, voilà qui devrait me plaire, d’autant que j’avais vu le film étant plus jeune (bien que l’adaptation n’est pas des plus folles, mais je suis extrêmement bon public) et il m’avait laissé un doux souvenir et une frustration de ne jamais avoir eu la suite. Bref, MS arrête de parler pour rien dire et passe à la chronique s’il te plait.
J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, les premières pages et les premiers chapitres m’ont paru un peu longs, beaucoup de question sont posées pour peu de réponses apportées alors ça lasse un peu mais l’histoire m’intriguait tellement et j’avais tellement envie de découvrir cet univers que je me suis accrochée et j’ai bien fait !
Il est vrai que cet univers est des plus intriguant, des enlèvements d’enfants mystérieux, un Conseil qui mènent des expériences des plus bizarres et cette omniprésence de la Poussière, cette entité dont tout le monde parle, que beaucoup redoute et dont peu de gens en comprennent le vrai sens et l’utilité. C’est dans ce monde empli de question qu’est projetée Lyra après la disparition de Roger son meilleur ami, qu’elle se met en tête de retrouver. Il faut ajouter qu’au début de son voyage, Lyra se voit remettre une espèce boussole dorée à 4 aiguilles dont le cadran est empli de symboles divers, l’aléthiomètre, sur lequel elle doit veiller.
Le personnage de Lyra et ses aventures m’ont vraiment plu, je me suis un peu reconnue en elle, j’avais l’impression de me voir à son âge, un peu garçon manqué qui ne comprend pas tout ce qui se passe autour d’elle et qui se retrouve poussée dedans à regret. Elle va devoir faire face à des situations et des personnages hauts en couleur pour atteindre son objectif, retrouver Roger qui a été enlevé et emmené dans les mystérieuses contrées du Nord, Royaume des Ours en armures et des Lumières cachant d’autres mondes et dont vient la fameuse Poussière.
Après avoir eu du mal à entrer dans ce monde, j’ai fini par être entraînée dans l’histoire de Lyra grâce aux personnages. Il y a une diversité affolante de personnages, de toutes origines, de tous genres et tous caractères. Des gitans aux Ours en Armure en passant par les sorcières voilà de quoi apporter magie et fantaisie à cet univers et se voir transporter dans ce monde semblable au notre et totalement différent à la fois.
J’ai été très intriguée par le personnage de Mme Coulter, cette femme distinguée qui cache des desseins peu moraux mais dont la façon d’être est intrigante. Elle a un instinct très maternel envers Lyra tout en étant très sévère et parfois dur avec elle. Je ne sais pas trop si j’ai apprécié le personnage, je suis un peu partagée entre l’image très difficile que Lyra a d’elle et le recul que j’ai pris en me mettant à sa place, certes elle est dur et ses plans sont des plus étranges mais dans le contexte de l’histoire et ce tabou constant concernant la Poussière, on peut comprendre sa manière d’agir. J’ai adoré les gitans et plus encore Ma Costa, véritable figure maternelle et protectrice dont Lyra a besoin et Farder Coram, ancêtre et « sage » des gitans qui sera un guide spirituel pour Lyra et qui l’aidera à comprendre l’aléthiomètre et s’en servir. Un personnage qui m’a également plu, bien que Lyra en vienne à le détester et on peut comprendre pourquoi, c’est Lord Asriel, oncle de cette dernière et chercheur/explorateur. C’est lui qui découvre le mystère des autres mondes cachés dans les aurores et à partir de sa quête que débute toute l’aventure de Lyra. Leur relation m’a touchée, bien que Lyra fini par nourrir un certaine haine envers lui, on ne peut nier qu’il a un regard très protecteur et paternel envers elle, bien qu’il la traite comme une gamine insolente et désobéissante, il se souci d’elle et de sa sécurité et j’ai trouvé ça beau. Enfin, mon coup de coeur va à Iorek Byrnison, l’Ours en Armure au service de Lyra. Ce personnage protecteur de la jeune fille, à la force incroyable et au sens de l’honneur à en faire pâlir un Immaculé de Game of Thrones a su me faire fondre. Sa loyauté et son amitié pour Lyra, voilà ce qui m’a plu chez lui.
Je souhaitais également parler des daemons, ce sont une partie de l’âme des humains matérialisé à leur côté sous la forme d’un animal. Durant l’enfance et jusqu’à la puberté, ils peuvent changer de forme à volonté, comme c’est le cas de Pantalaimon, le daemon de Lyra. Ils ne fixent leur forme qu’à l’adolescence de l’humain et reflète alors la personnalité de ce dernier. Franchement, qui ne rêverait pas d’avoir un daemon comme ça ? Ce serait alors par le biais des daemons que la Poussière atteindrait les Hommes.
La Poussière parlons-en ! Ainsi que du Conseil d’Oblation, du Magisterium et de l’Eglise. L’Eglise a un part importante dans l’histoire, c’est d’elle que provient le tabou et la peur de la Poussière et c’est d’elle que vient la mission de Mme Coulter avec la création du Conseil d’Oblation et les expériences étranges du Nord. Dans son récit, l’auteur a un discours assez engagé dans la lutte contre le pouvoir de l’Eglise à travers le personnage de Lord Asriel qui n’a que faire des interdits de l’Eglise, ce qui met d’ailleurs sa tête à prix. Je trouve tout de même son engagement peut être un peu trop prononcé pour un livre jeunesse, d’autant plus qu’il est plus prononcé par la suite.

Article Royaume du Nord

En bref, ce livre pour moi c’est …

Une chouette lecture, une très chouette lecture. Après une entrée difficile, il a su me convaincre et éveiller ma curiosité. C’est un univers que je trouve des plus riches et des plus fascinant, nul doute que je lirais la suite dans les semaines à venir. J’avoue avoir même hâte de m’y mettre et de suivre Lyra et Pan dans la suite de leurs aventures.

Articles A la Croisée des Mondes 2

« Cette idée, encore fragile, flottait dans son esprit comme une bulle de savon, et Lyra n’osait pas la regarder en face, de peur de la voir éclater. »

Et voilà, les schöetzalas, cette chronique était un peu longue, pardonnez moi mais ce livre m’a beaucoup inspiré et j’avais beaucoup de chose à en dire. En tout cas cet article s’achève ici, j’espère qu’il vous aura plus, si vous avez lu les Royaumes du Nord dites moi ce que vous en avez pensé en commentaire ! Sur ce, je vous laisse, passez une bonne journée/soirée/nuit et on se retrouvera bientôt !

Des Schmoutz !

Publicités

2 réflexions sur “Les Royaumes du Nord de Philip Pullman – Mon avis !

  1. A la Croisée des Mondes est une de mes trilogies favorites, j’avais adoré les lire (et les relire) quand j’étais plus jeune et comme toi j’adoooodre Iorek! Je suis un peu jalouse de toi à vrai dire, j’adorais pouvoir les redécouvrir pour la première fois !^^ D’ailleurs dernièrement j’ai craqué un peu et j’ai acheté la trilogie dans une collection anglaise magnifique *_*
    Mais c’est vrai que tu as raison, certains enjeux sont difficilement bien compréhensibles par des enfants (j’ai dû les lire vers 8-9 ans), notamment tout ce qui tourne autour de l’Eglise et de sa « mythologie ». Je crois que le tome 2 est mon préféré, j’espère qu’il te plaira autant que le premier ! =)
    Bref désolée pour le pavé, mais ces romans m’inspirent beaucoup aussi^^

    J'aime

    1. J’aurais aimé les découvrir plus jeunes pour grandir avec et pouvoir les relire par la suite afin d’en comprendre les nuances avec le temps ! Même si je suis ravie de les lire maintenant, je dois dire que comprendre tout de suite les problématiques soulever par l’auteur peut être gênant (même s’il a très bien mener son affaire y’a pas dire) et je pense que les lire avec l’insouciance de l’enfance doit être quand même bien ! Le tome 2 m’attend pour le mois prochain et j’ai hâte de m’y plonger, j’espère qu’il me plaira tout autant qu’à toi ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s