La Belle et la Bête, ou comment faire chavirer une MS – Pop Cultivons-nous ! #3

Hey !

Je suis contente de vous retrouvez dans un article, puisque non, je ne suis pas morte, je survis comme je peux et je tenais vraiment à vous faire un petit article. Aujourd’hui, je vous apporte un petit Pop-cultivons nous sur le Disney évènement, La Belle et Bête, qu’il m’était bien évidemment impossible de louper. Alors voyons ensemble ce que j’ai pensé de cette adaptation live action.

la-premiere-affiche-francaise

Titre : La Belle et la Bête
Réalisateur : Bill Condon
Année de sortie : 2017
Durée : 2 h 9 min
Public : Tout public

Synopsis :

« Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction. »

la-belle-et-la-bete-gaston-le-fou-luke-evans

Qu’en ai-je pensé ?

Déjà, plaçons le contexte. Je pense vous l’avoir déjà dit mais je le répète au cas où, La Belle et la Bête est mon conte/histoire/disney préféré au monde et de tout temps. J’attendais ce film avec impatience depuis l’annonce de sa production et encore plus une fois que j’ai su qu’Emma Watson (Reine de ma vie) tenait le rôle titre. Et il n’y a pas qu’Emma Watson qui m’a fait chavirer puisque tout, absolument tout, le casting est dingue, avec des acteurs tels qu’Emma Thompson, Erwan McGregor ou Josh Gad, autant vous dire que j’avais placé la barre très très haute à ce film et il n’avait pas intérêt à me décevoir.

Je vais commencer par dire que la trame du film reprend le disney de manière très fidèle ou presque (quelques petits détails qui changent seulement). Ce que j’ai apprécié par rapport au dessin animé de 1991 ce sont les petits ajouts des éléments du Conte originel de Madame de Villeneuve rendant alors La Belle et la Bête de Disney plus proche de l’histoire de sa créatrice. Un hommage à Madame de Villeneuve est d’ailleurs glissé dans le film, note que j’ai trouvé très juste et méritée voir même indispensable. Pour me toucher un peu plus, l’accent sur les origines françaises de l’histoire sont bien marquées dans cette version (l’accent français de Lumière parfaitement respecté, les noms ou mots à consonance française prononcés comme chez nous et même les petites phrase en français glissée par ci, par là), chose que je trouve fort agréable, j’aime que soit rendu à César ce qui appartient à César et ce conte est français et ces attentions nous permettent de ne pas l’oublier.

Le personnage de Belle est fidèle à la Belle que nous connaissions, toujours douce, pleine d’esprit et amoureuse des livres. Emma Watson l’incarne très bien, je pense honnêtement que je n’aurais vu personne d’autre entrer dans ce personnage. Je suis retombée sous le charme de ce personnage féministe et intelligent qui me servais de modèle étant petite. En parlant de livres, des petites références aux classiques de la littérature tel qu’Alexandre Dumas ou encore Shakespeare se sont glissées dans certaines scènes, ce qui m’a fait sourire et ce n’était pas désagréable (surtout une scène en particulier tournant autour de Roméo et Juliette, j’avais l’impression de voir mon copain et moi).
Gaston était très réussi, déjà Luke Evans portait le personnage à merveille, et il était encore plus rustre, bête et exécrable que dans le dessin animé de notre enfance. Je l’ai même trouvé encore plus effrayant que dans ma jeunesse et sa persuasion auprès des habitants du village était encore plus flagrante.
La Bête m’a beaucoup touchée dans cette version, déjà les images étaient des plus réussies et son aspect physique était très élaboré mais au niveau de sa personnalité, il m’a soufflée. J’ai trouvé qu’il collait bien plus au conte puisqu’on ressent bien plus son côté distingué et humain caché sous une horrible apparence que dans le dessin animé. Il garde, certes, son mauvais caractère mais se trouve être bien moins sauvage, bien plus doux et bien plus humain. A croire que si j’avais été Belle, je serais, moi aussi, passer outre cette apparence et pour apprendre à aimer la personne.
Enfin, ma palme du personnage le plus dingue de ce film revient à Le Fou, déjà parce que ce personnage est au milieu d’une polémique qui me fait mal au coeur. En effet, voilà le premier personnage homosexuel dans l’histoire de Disney et j’ai envie de dire, ENFIN. Alors, outre cette avancée qu’il incarne, il a réussi à casser l’image de demeuré qu’il endossait dans le dessin animé de 1991, puisque c’est (outre Belle, son père et le Père du village bien sûr) le personnage le plus lucide du village dans lequel se passe l’histoire. Lui seul a compris ce qui se tramait vraiment et ce qui était juste ou non, il m’a beaucoup plue et impressionnée puisque c’était le personnage que j’attendais le moins à l’arrivée et voilà qu’il a dépassé tous les autres.

Enfin, je reviens sur les petits bémols que j’ai pu trouver au film puisque, malheureusement, il n’est pas parfait. Il y a beaucoup, beaucoup, de chansons. Ils ont repris celles du dessin animé et en ont ajouté des nouvelles. Personnellement j’étais ravie, je suis une fan de comédie musicale et découvrir la voix de certains acteurs était top, en plus ils ont repris les chansons du Disney donc j’étais ravie, mais je sais que ça peut en déranger quelques uns alors je le dis. Si vous n’appréciez pas les comédies musicales, vous risquez d’être un peu irrités par cette adaptation. Deuxième petit bémol, strictement personnel pour le coup, ce sont les deux moments du dessin animé qu’ils ont un peu modifié. Il n’y en a que deux, mais c’étaient mes deux moments préférés du dessin animé alors un peu déception pour moi mais ne vous en faites pas, j’ai réussi à passer au dessus ahah !

capture-la-belle-et-la-bete-film-33

En bref, ce film pour moi c’est …

Une réussite, une extraordinaire, merveilleuse et délicieuse réussite. Je lui avais mis la barre très haute, très très haute et il a tout de même réussi à la dépasser et de loin. Aucune fausse note au niveau du casting, des images à couper le souffle, un message toujours aussi beau et un sourire scotché à mon visage en sortant de la salle. J’ai pleuré un nombre incalculable de fois, j’ai souris de façon béate un nombre incalculable de fois aussi, je ressemblais à une enfant. Enfaite, je suis retombée une einième fois amoureuse de cette histoire, me confirmant qu’elle était bien ma préférée sur cette planète, en voyant ce film j’ai été prise d’une certaine nostalgie puisque j’ai ressentis exactement les même émotions que lorsque j’avais vu le dessin animé pour la première fois quand j’étais petite. Il me tarde de le revoir au cinéma, il me tarde de l’avoir chez moi et il me tarde de pouvoir le regarder 1 millions de fois en rêvant d’être à la place de Belle.

« There’s a beast running wild, here’s no question, but I fear the wrong monstrer’s released »

Et voilà pour cet article, vous aurez compris que ce film m’a bien bouleversée, qu’il m’a fait passée par toutes les émotions du monde et c’est pour moi une véritable réussite. Je vous souhaite de le voir si ce n’est pas fait et j’espère qu’il vous plaira. Si vous avez déjà fait un tour dans votre cinéma pour le voir, n’hésitez pas à m’en parler en commentaire, j’attends vos avis avec impatience. Sur ce, je vous laisse, passez une bonne journée/soirée/nuit et on se retrouve bientôt je l’espère.

Des Schmoutz !

Publicités

2 réflexions sur “La Belle et la Bête, ou comment faire chavirer une MS – Pop Cultivons-nous ! #3

    1. En effet, ils se sont vraiment lâchés niveau musique et c’est peut être le plus gros point négatif du film je pense :/ C’était vraiment ça passe ou ça casse d’en mettre autant, après personnellement ça ne m’a pas dérangée mais je comprend que cela puisse être énervant !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s